fbpx

Soldes hiver en France : les dates pour 2021 !

Soldes hiver France 2021
Par Florent Boon
Publié le lundi 23 décembre 2019
Mis à jour le lundi 4 janvier 2021

« Depuis 2015, la durée des soldes hiver en France, tout comme celle des soldes d’été, avait été rallongée d’une semaine et les soldes flottants supprimés. Depuis, les consommateurs ont eu à chaque fois six semaines pour faire leurs acquisitions à prix discount. Toutefois, en application des dispositions de la loi Pacte, cette période est ramenée à quatre semaines depuis l’année 2020. »

Les soldes d’hiver sont une aubaine incontournable pour faire des emplettes à prix cassés après les fêtes de fin d’année. Prévus se tenir du 6 janvier au 2 février 2021, les soldes d’hiver sont décalés de 15 jours. A cause de la pandémie de Covid-19, l’évènement aura lieu finalement du 20 janvier au 16 février. Retrouvez ici toutes informations sur les soldes hiver en France qui auront lieu sur tout le territoire français.
 

Durée des soldes d’hiver réduite à 4 semaines

 

Les soldes d’hiver en France auront désormais lieu durant 4 semaines au lieu de 6 semaines. En effet, la loi Pacte, qui prévoyait cette réduction, entre en vigueur depuis le 1er janvier 2020.  Les boutiques en ligne, quelle que soit l’adresse de leur siège, doivent également se soumettre à cette nouvelle réglementation.

 

Durée des soldes d’hiver en France | eBoons

 

Les dates des soldes hiver en France, version 2021

 

Les soldes d’hiver sont une aubaine incontournable pour faire des emplettes à prix cassés après les fêtes de fin d’année. La traditionnelle chasse aux bonnes affaires hivernales, édition 2021, débutera officiellement à 8 heures le mercredi 20 janvier en France. L’évènement prendra fin le mardi 16 février.

 

Date soldes hiver en France

 

Le Code du Commerce fixe le coup d’envoi au deuxième mercredi du mois de janvier à 8 heures du matin. Selon les lois régissant les soldes, ce code établit également des dérogations pour certains départements. Il s’agit des départements frontaliers et des départements d’outre-mer qui pourront donc commencer les soldes d’hiver à des dates différentes. Il est à noter que ces dates s’appliquent également pour les sites marchands et les boutiques de vente en ligne. Les sites ou les marques doivent impérativement respecter les dates mentionnées, quelle que soit l’adresse de leur siège.
 

Les dates pour les Départements frontaliers et d’Outre-mer

 

Contrairement aux précédentes versions, il n’y aura pas toutefois d’exception pour les départements frontaliers quant aux dates de la tenue des soldes hiver. Ainsi, l’évènement aura lieu également lieu du mercredi 20 janvier au 16 février 2021 dans les départements suivants : Meurthe-et-Moselle (54), Meuse (55), Moselle (57) et Vosges (58).

 

soldes hiver départements frontaliers et d'outre-mer

 

Pour les DOM-TOM, voici les dates prévues :

  • En Guadeloupe (971) et à la Martinique (972), départements d’Outre-Mer, les soldes hivernaux débuteront le 20 janvier 2021.
  • A Saint-Pierre-et-Miquelon (975), collectivité d’Outre-Mer, la chasse aux bonnes affaires se tiendra à partir du mercredi 20 janvier 2021, le premier mercredi après le 15 janvier.
  • Du côté de Saint-Barthélemy et Saint-Martin (978), collectivités d’Outre-Mer, le coup d’envoi des soldes hivernaux sera sera pour le premier samedi du mois de mai, soit le 2 mai 2021.
  • En Guyane (973) et à Mayotte (976), les soldes hiver auront lieu aux mêmes dates qu’au niveau national, soit du 20 janvier au 16 février 2021.

Quant à La Réunion (974), département et région d’Outre-Mer (DROM), notez que ce sont les soldes d’été qui commenceront le samedi 6 février 2021. Quant aux soldes d’hiver, la chasse aux prix barrés commencera le samedi 4 septembre 2021.
 

5 choses à savoir avant de faire les soldes

 
Les soldes et tous ses aspects (dates, articles proposés,…) sont régis par l’article L310-3 du Code de Commerce. Les dates de début et de fin des soldes en ligne doivent par exemple s’aligner sur celles du commerce traditionnel et donc débuter le même jour.
 

1. Les conditions relatives aux produits soldés

 
Pour que des produits puissent être soldés, ils doivent avoir été proposés à la vente depuis au moins un mois avant le début des soldes. Dans le cas contraire, le marchand qui s’obstine à solder les produits  en question s’expose à 15 000 € d’amende. La distinction entre articles soldés et non soldés doit être très claire pour ne pas induire en erreur les consommateurs. Pour cela, une e-boutique peut se servir d’un étiquetage précis ou miser sur une localisation séparée… D’autre part, le terme solde ne doit jamais désigner une activité, une dénomination sociale, un nom commercial ou une enseigne. Quant aux défauts de fabrication non apparents et les services après-vente, la Loi est très claire à ce sujet. Il ne devra pas y avoir de limitation de garanties sur les articles soldés.
 

2. Faites attention à l’utilisation abusive de la mention « Pendant les soldes, ni repris, ni échangé »

 
Dans le cas où un acheteur a affaire à un vice caché, le marchand qui lui a vendu l’article concerné doit remplacer ce dernier ou le rembourser. En revanche, s’il n’y a pas de vice caché, rien n’oblige l’e-commerçant à procéder à un échange ou au remboursement. Beaucoup de marchands le font cependant à titre commercial. En outre, un commerçant qui vante clairement ses dispositions en matière d’échange ou de remboursement devra respecter tous les termes annoncés. Autrement, le marchand s’expose aux peines prévues par la Loi concernant la lutte contre les publicités mensongères.
 

3. Publicité pendant les soldes : confusion entre produits soldés et non soldés interdite

 
Pendant les soldes, les publicités font l’objet d’encadrement très strict. Une publicité qui respecte les textes en vigueur doit indiquer clairement la date de début et de fin des soldes. A défaut, elle devra porter la mention « jusqu’à épuisement des stocks ». Les marchands doivent respecter la transparence concernant les produits soldés et les réductions proposées. Un affichage indiquant « Soldes » induit que tous les articles exposés sont en soldes. Dans le cas contraire, les produits non soldés doivent apparaître clairement. La Loi interdit tout mélange d’articles soldés et de produits non soldés.
 

4. Faire la différence entre articles soldés et non soldés par un étiquetage précis

 
En période de soldes, l’étiquette de chaque produit vendu doit mentionner le nouveau prix et celui proposé avant les soldes. Ce dernier doit être le montant le plus bas pratiqué par le magasin dans les 30 jours précédant les soldes. La seule exception autorisée à ce propos est l’annonce globale. Par ailleurs, si un taux de réduction s’applique à une catégorie entière d’articles (-50 % sur les vestes, par exemple), seul le prix non réduit peut être mentionné.
 

5. Saisir le Tribunal en cas de litiges

 
Il se peut que votre achat fasse l’objet d’un litige lors des soldes. Si l’e-commerçant refuse de vous entendre, rappelez-lui ses obligations dans un courrier recommandé avec « avis de réception ». Votre lettre devra décrire avec précision le produit mis en cause (modèle, numéro de série), la date de l’achat, le problème rencontré et ce que vous réclamez. Si vous n’obtenez pas gain de cause, vous pouvez toujours saisir le juge de proximité si le montant de votre demande est inférieur ou égal à 4 000 €.

Adressez-vous au Tribunal d’Instance dans un délai de 2 ans si le montant de votre commande est compris entre 4 001 et 10 000 €. La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) est également à votre disposition si vous désirez vérifier l’honnêteté d’un e-commerçant. Vous pourrez joindre la DGCCRF par téléphone au 3939 (0,15 € la minute + le prix de l’appel à partir d’un téléphone fixe), du lundi au vendredi de 8 h 30 à 18 h 15.


Write your review to the store

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *