fbpx

Comment faire face aux accidents de ski ?

Une femme avec deux service de secoure | eBoons
Par Florent Boon
Publié le lundi 25 novembre 2019
Mis à jour le jeudi 5 décembre 2019

« Nombreux sont les accidents de ski pouvant survenir sur les pistes. Certains sont fréquents On peut notamment citer l’entorse du genou, la fracture des membres inférieurs, le traumatisme du rachis ou des membres supérieurs. Découvrez nos conseils pour faire face à ces types d’accidents. »

Chaque hiver, on recense des centaines d’accidents sur les pistes de ski dont des accidents graves (mais moins courants) tels le traumatisme crânien. L’entorse du genou, la fracture d’un membre inférieur, le traumatisme des membres supérieurs et le traumatisme du rachis sont les accidents les plus fréquents pendant les vacances à la montagne. Comment faire face à ces types d’accidents? Il faut tout d’abord délimiter et sécuriser l’endroit de l’accident, porter les premiers secours en attendant l’arrivée des secouristes.

 

Les accidents de ski les plus fréquents

 

L’entorse du genou représente l’accident le plus fréquent sur les pistes de ski. La rupture du ligament croisé antérieur, l’une des formes la plus grave de l’entorse du genou, touche environ 14 500 personnes par an. Le traumatisme des membres supérieurs dont la lésion aux épaules et aux poignets fait également partie des accidents les plus courants pendant les vacances aux sports d’hiver. S’ajoute à cela la fracture des membres inférieurs (fracture du fémur ou fracture de jambe). Pour finir, le traumatisme du rachis : fracture – tassement du rachis dorso-lombaire et l’entorse rachis cervical.

 

Accident de ski au milieu du piste | eBoons

 

Le traumatisme crânien : l’accident le plus grave !

 

Le traumatisme crânien est l’accident le plus grave et le plus redouté sur les pistes de ski. Il est la conséquence de tout choc reçu sur le crâne, quelle que soit sa violence. Le premier signe de la maladie est la commotion cérébrale qui se manifeste par une perte de connaissance immédiate. Puis la contusion cérébrale, des saignements du cerveau provoquant un œdème. Elle est due par la fissure ou la fracture de la boîte crânienne pouvant amener à un coma profond.

 

Les services de secours avec une fille accidentée aux pistes de ski | eBoons

 

Les premiers réflexes à adopter en cas d’accident de ski

 

On compte chaque hiver des centaines d’accidents de ski dont l’entorse du genou (le plus fréquent) et le traumatisme crânien (le plus grave). Face à ces accidents, il faut délimiter et sécuriser l’endroit où se trouve le blessé, porter les premiers secours et avertir les services concernés.

 

1. Délimitez et sécurisez l’endroit de l’accident

 

Sécurisez l’endroit où se trouve la victime pour éviter qu’un skieur ne vienne la percuter. Pour ce faire, planter des skis croisés à une distance d’environ 5 mètres de la personne blessée pour signaler que quelqu’un est au sol.

 

Skis croisés | eBoons

 

2. Effectuez les premiers secours

 

Assurez-vous que la victime est consciente et qu’elle peut respirer librement par la bouche et le nez. Ensuite, essayez de déterminer la gravité de sa blessure. Si vous avez affaire à une blessure grave, on vous préconise de tenir compte des lésions éventuelles à la nuque ou à la tête, des blessures à la cheville ou au pied. Cependant, évitez tout mouvement de la nuque et ne lui ôtez pas le casque et les chaussures de ski.

 

Effectuez les premiers secours | eBoons

 

3. Prévenez les services de secours

 

Prévenez immédiatement les services de secours. Si vous avez le plan des pistes ou la brochure de la station avec vous, le numéro d’urgence y est généralement mentionné. Au cas où vous n’avez pas de téléphone sur vous ou que vous ne connaissez pas le numéro d’urgence, signalez l’accident au plus vite au bas de la remontée mécanique la plus proche.

 

Un skieur Blessé et le service de secours arrivent | eBoons

 

4. Protégez le blessé du froid

 

En attendant l’arrivée du secours, il est de votre responsabilité de protéger la victime de l’hypothermie. Pour ce faire, placez quelque chose sous la personne et recouvrez-la. En effet, une personne blessée étendue sur la neige peut immédiatement présenter des signes d’hypothermie.

 

Protégez le blessé du froid | eBoons

 

5. Intervention d’un hélicoptère

 

Si l’accident nécessite l’intervention d’un hélicoptère, la neige doit être damée. Une zone plate de 4m x 4m suffit pour poser les patins de la majorité des hélicoptères.

 

Intervention d’un hélicoptère | eBoons


Write your review to the store

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *