fbpx

Partez à la découverte des plus belles voies vertes d’Andalousie

Andalousie|eBoons
Par Florent Boon
Publié le mercredi 13 juillet 2016
Mis à jour le jeudi 21 juin 2018

Voyager en Andalousie lors de vos vacances d’été vous permettra de découvrir les plus belles voies vertes d’Espagne. Vous pourrez y faire de la randonnée, de la marche et du vélo, ou même visiter la première municipalité productrice d’olive du monde. L’Andalousie c’est également des vastes plantations d’orangers et un certain nombre de châteaux en ruine qui n’attendent plus que vous.

En plus de son réseau de chemin de fer qui fut jadis l’un des plus denses du monde, l’Andalousie dispose de onze voies vertes parsemées le long de ses lignes abandonnées. Ces dernières forment un réseau de sentiers balisés qui couvrent 340 kilomètres au total et que vous pourrez découvrir à pied ou à vélo.

Pour vous aider à choisir, voici donc trois exemples des plus belles de ces voies vertes.

 

La plus belle voie verte d’Europe se trouve au pied du massif de Grazalema

 

Ce sentier que vous pourrez arpenter à pied ou en vélo a été sacré « plus belle voie verte d’Europe » en 2009. Il se trouve au nord de la Province de Cadix, dans la Sierra Grazalema et suit le tracé d’une ancienne voie ferrée sur 36 kilomètres, voie construite en 1920 et reliant Jerez de la Frontera à Almargen (province de Malaga). Elle est constituée de 30 tunnels, 4 viaducs et 5 gares désaffectées qui n’attendent plus que vous.

En choisissant cette voie verte, vous pourrez aussi prendre une piste de terre qui vous fera découvrir des plantations d’oliviers. Après quoi, vous pourrez découvrir le parc naturel de Sierra de Grazalema. Cette dernière a acquis son statut de « Parc naturel » en 1984 et change de l’aridité que l’on associe trop souvent à l’Andalousie.

 

massif de Grazalema|eBoons

 

La Via Verde del Aceite, la route verte de l’huile d’olive

 

La Via Verde del Aceite est une voie verte de la province de Jaén, qui s’est auto-proclamée capitale mondiale de l’huile d’olive. Cette province abrite également le village de Martos que vous pourrez découvrir lors de vos randonnées. Cette dernière est la première municipalité productrice d’olives du monde avec ses 60 000 tonnes annuelles.

Pour en revenir à la province de Jaén, cette dernière est principalement composée de vallons de terre rouge et de plants d’oliviers. Quand la voie verte qui la traverse fait 55 kilomètres et emprunte l’ancien tracé du « Tren del Aceite » (Train de l’huile). Ce tracé servait jadis à transporter les récoltes et peut être découvert à vélo malgré ses dénivelés plutôt forts. Cette partie de l’Andalousie possède aussi un panorama unique qui récompensera les efforts des plus motivés.

Un voyage en Andalousie vous donnera aussi l’occasion de partir à la découverte de Torredelcampo, une ville située à 640 m d’altitude où une fontaine d’eau glacée et une vue imprenable sur les collines d’oliviers environnants vous attendent. Vous pourrez ensuite enchaîner avec les 330 mètres du tunnel de Caballico qui s’ouvre sur le pont de Piedra del Aguila. 22 kilomètres après, vous pourrez passer par le pont de Torredonjimeno avant d’arriver à la commune de Martos. Cette dernière sera le point le plus élevé de votre randonnée, car elle se trouve à 650 m d’altitude.

 

La Costa de la Luz, ses pins et ses plantations

 

La Costa de la Luz possède un parcours de 49 kilomètres que vous pourrez mieux apprécier à pied qu’à vélo. Car il est plus ou moins accidenté, n’est pas bien entretenu et alterne pavés et terre battue. Ce parcours possède plusieurs panoramas imprenables et suit une ancienne voie ferrée construite dans les années 30. Il débute également à Ayamonte, à proximité de la frontière portugaise et traverse les marais de la rivière Guadiana. Il vous permettra de découvrir un écomusée aménagé dans un vieux moulin à blé qui était autrefois actionné par la marée.

Ce parcours vous emmènera également à la découverte des bosquets de pins de la région et de la ville de Lepe, la première productrice de fraises d’Espagne. En continuant plus en avant, vous pourrez admirer les vastes plantations d’orangers du bourg de Cartaya. Après quoi, vous pourrez vous rendre à Gibraleon. Le château en ruine de ce dernier domine les marais de la rivière Odiel.

Enfin, vous pourrez finir votre périple en direction du sud de la ville côtière de Huelva en prenant un train.

 


Write your review to the store

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *