fbpx

Nice, le joyau de la Côte d’Azur

Nice|eBoons
Par Florent Boon
Publié le mercredi 20 juillet 2016
Mis à jour le mercredi 20 juin 2018

« Comme toutes les villes historiques en Europe, Nice se dévoile à travers sa culture et son style architectural. Elle est prompte à la créativité grâce au paysage merveilleux qu’elle offre et aux nombreux bâtiments dédiés à l’art. »

Depuis plus de trois siècles, Nice continue toujours à émerveiller grands artistes, amateurs d’arts contemporains et touristes. Son paysage harmonieux s’étend jusqu’à la mer. Elle recèle de trésors historiques mais n’en est pas moins une ville moderne avec ses évènements artistiques et ses festivals.

 

Repère des artistes

 

C’est à Nice que l’ensemble des mécénats européens venait se retrouver vers la moitié du XIXe siècle. A cette époque, l’endroit attirait un bon nombre d’artistes à la recherche d’un protecteur. Mais c’était surtout la beauté subtile de l’endroit qui les avait séduits. Matisse, venu par exemple pour des raisons de santé, a fini par s’y installer jusqu’à sa mort en 1954. Les œuvres des peintres Bonnard et Duffy continuent à être exposées dans une ancienne demeure de la royauté russe.

 

Nice voyages|eBoons

 

Là où l’art contemporain naît

 

A l’instar des grands artistes comme Chagall, Monet, Renoir, Signac ou encore Picasso, de jeunes artistes sont venus chercher l’inspiration à Nice. Ils sont à l’origine du « Nouveau réalisme », ce mouvement artistique grâce auquel Nice a pu figurer parmi les foyers artistiques majeurs dans les années 60. On peut admirer les œuvres des pionniers de ce mouvement, entre autres Yves Klein, Arman, César, Tinguely, Deschamps et Christo, au musée d’art moderne et d’art contemporain plus connu sous le diminutif Mamac. Cet édifice surplombe la ville grâce à son imposante architecture.

Dans le quartier nord, situé sur la colline du Ray, se trouve aussi un des lieux les plus attractifs de la ville : la villa Arson qui accueille l’Ecole des Beaux-Arts consacrée à l’Art contemporain. L’édifice est daté du XVIIIe siècle. Fabriqué en béton-stucs et galets, il offre du haut de ses jardins-terrasses une incroyable vue sur la mer, le clocher au style baroque et la toiture en tuile des maisons niçoises.

 

L’Italie à travers le Vieux-quartier niçois

 

La ville de Nice n’est devenue ville française qu’en 1890. Jadis, elle fut rattachée au royaume de Piémont-Sardaigne, territoire de l’Italie actuelle. Le quartier du Vieux-Nice témoigne encore de cette époque avec ses églises au style baroque, comme on en trouve à Rome ou à Turin. Cette empreinte architecturale italienne orne aussi le palais Lascaris avec sa collection d’instruments anciens datant du XVIIe siècle.

Comme dans les quartiers italiens, les linges sèchent aux fenêtres et on circule en scooters dans les petites rues. La dégustation d’une glace fait aussi partie de la tradition italienne et le Fenocchio promet un moment de douceur et de régal pendant les moments de grande chaleur de la journée. L’on peut y choisir parmi les cent parfums proposés.

 

La ville de Nice|eBoons


Write your review to the store

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *