fbpx

Cabo de Gata : la perle de l’Almeria

Cabo de Gata|eBoons
Par Florent Boon
Publié le jeudi 11 août 2016
Mis à jour le mercredi 20 juin 2018

Cabo de Gata se caractérise par son apparence désertique. Ce lieu d’exception a acquis une notoriété mondiale en 1997. Classé parc naturel en Espagne, Cabo de Gata abrite plusieurs espèces d’oiseaux migrateurs et des variétés de faune aquatique. Ces richesses sont sérieusement surveillées et protégées. Et aujourd’hui, l’endroit est prêt à être découvert avec sa culture et son originalité.

Située près de la mer Méditerranée, Cabo de Gata se démarque des autres régions andalouses et bénéficie d’un climat plus tempéré. Malgré cela, elle conserve un paysage désertique propre à la province d’Almeria. La pêche aux sardines y abonde et elle est également le repère et le refuge de milliers d’oiseaux. Retournons sur ces richesses qui assurent l’authenticité de cet endroit.

 

Des rivages d’exception en Espagne

 

Déclarée patrimoine de la biosphère par l’Unesco en 1997, Cabo de Gata a été désignée parc naturel maritime et terrestre dix années auparavant. Elle s’étend sur une surface de 37 ha et compte plusieurs monuments et maisons d’hôtes grâce au tourisme florissant dans les régions Nord et Est. La culture sous serre caractérise la région située plus à l’ouest.

Le paysage de Cabo de Gata est constitué essentiellement de falaises, de corniches et de pitons rocheux formant des grottes secrètes. Mais le vrai trésor qui s’y trouve reste les 80 espèces d’oiseaux nichés dans les marais salants. Un endroit rêvé pour les passionnés d’ornithologie. L’endroit regorge de richesses marines et de rivages rocheux. Il a gardé son apparence sauvage et naturelle car peu de gens y habitent. Un endroit et une situation uniques en Espagne, surtout après la crise de 2008.

 

Cabo de Gata Almeria|eBoons

 

Un abri pour une faune aquatique exceptionnelle

 

Cette partie de l’Andalousie possède de larges rivages et des endroits aux appellations fantastiques liées au monde marin et ses innombrables légendes comme Arrecife de las Sirenas ou le Récif des Sirènes. La population locale vit de la pêche aux sardines mais comme l’endroit est protégé, l’exploitation de grande envergure n’y est pas autorisée.

En ce qui concerne le tourisme, il y a seulement deux ports qui peuvent recevoir les visiteurs. Chaque année, on recense près de 200 000 visiteurs à Cabo de Gata. L’endroit compte également une multitude de marais salants. Celui de Las Salinas est le plus extraordinaire car il constitue un endroit protégé grâce à la présence de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs. Il est tout à fait possible d’admirer les grues cendrées, les hérons ou encore des flamants roses en train de fabriquer leurs nids depuis une installation spécialisée.

 

Une authenticité préservée

 

Dans les années 30 à 60, l’endroit fut surtout connu pour son or. Dans la mine de Rodalquilar, on arrivait à extraire environ une demi-tonne de ce précieux métal en un an. Puis le secteur fut de plus en plus délaissé car les habitants ont préféré habiter dans les grandes villes. L’authenticité de Cabo de Gata a donc pu être épargnée : son paysage exceptionnel et sauvage, des habitations typiquement andalouses et une végétation propre. C’est à cet endroit qu’on fait pousser l’alfa pour fabriquer des paniers et des espadrilles.

 

Almeria|eBoons


Write your review to the store

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *