fbpx

Diabète gestationnel : mieux l’appréhender pour éviter les complications

Par Florent Boon
Publié le dimanche 28 juin 2020
  • 2
    Shares

« Chaque future maman doit surveiller de près sa santé ainsi que celle de son bébé. Des suivis et des rendez-vous chez le médecin vont permettre d’éviter toute complication lors de l’accouchement. Durant la grossesse, l’une des maladies à ne pas négliger est le diabète gestationnel. »
 

Diabète gestationnel : quelle est cette maladie chronique ?

 
Cas assez fréquent, le diabète gestationnel (ou Dg) touche près de 10 % des femmes enceintes. La maladie se manifeste par une augmentation du taux de sucre dans le sang dès le second trimestre de la grossesse. En effet, à partir de cette période, le corps de la femme enceinte requiert une quantité importante d’insuline. Cette hormone est responsable de la transformation du sucre en énergie, qui sera ensuite utilisée ou emmagasinée par l’organisme. Une insuffisance de cette substance va se traduire par une forte augmentation du taux d’insuline dans le sang. Il est à savoir que le diabète gestationnel peut toucher une femme qui n’était pas diabétique avant sa grossesse. Comme le diabète gestationnel est une maladie chronique, le taux de sucre reviendra à la normale après l’accouchement.

Teste sans femmes enceintes
 

Le mode de détection du diabète gestationnel

 
Accouchement difficile, malformation du fœtus ou encore problème de poids pour le nouveau-né…, les conséquences d’un diabète gestationnel sont nombreuses. Pour la mère, les complications ne sont pas des moindres. Alors, il est important de détecter la maladie le plus tôt possible.

Analyse de l'urine

Chez la femme enceinte, un taux de sucre supérieur à 0,95 g par litre de sang avant le repas et 1,25 g par litre après le repas est un signe alarmant. Pour suivre de près ce taux, vous devez faire un test de glycémie régulièrement. Il est vrai qu’à chaque visite mensuelle chez le médecin, un test du taux de sucre dans l’urine est effectué. Le diabète est une maladie silencieuse et les résultats de ce test ne suffisent pas pour confirmer sa présence. Il faudra aussi faire d’autres analyses comme le « test d’O. Sullivan ». Ce dernier consiste à vérifier la glycémie à jeun et une heure après avoir bu une solution contenant du glucose.
 

Qui en sont les plus exposées ?

 
D’autres facteurs favorisent aussi le diabète gestationnel. Les femmes d’origine hispanique, asiatique ou celles originaires de la partie nord de l’Afrique sont les plus sujettes à cette maladie. Celles qui ont déjà mis au monde un enfant présentant un poids supérieur à 4 kg doivent aussi faire attention à leur glycémie pour les grossesses à venir.

Femme asiatique enceinte
 

Les précautions à prendre

 
La base de la santé est une bonne alimentation. Les futures mamans doivent équilibrer leur régime alimentaire. Il ne s’agit pas ici de suivre un régime particulier pour éviter la prise de poids excessive. L’essentiel est de savoir limiter le taux de sucre dans ses aliments pour éviter une prise de poids excessive.

Aliments pour faire baisser la glycémie

Pour faire baisser la glycémie, privilégiez certains aliments comme le pain complet, le riz complet, les fruits et les légumes. En revanche, tout ce qui peut se trouver dans la catégorie des sucres rapides sont à éviter. Les sucreries et les gâteaux en font partie. Il faut donc penser à freiner vos pulsions. En ce qui concerne votre alimentation, il est préférable de fractionner les repas. Mieux vaut consommer trois repas de petite quantité avec deux collations, plutôt que de manger trois grands repas par jour. Outre l’alimentation, il faut aussi faire quelques exercices physiques doux. Par exemple, une petite marche à pied de 30 minutes le matin. Enfin, même si vous êtes une femme sportive, faites attention à ne pas trop vous fatiguer. Les exercices devront être espacés d’une journée.


  • 2
    Shares

    Write your review to the store

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *