fbpx

Baies vitrées : ce qu’il faut savoir avant de décider

Baies vitrées ce qu’il faut savoir avant de décider

Par Florent Boon
Publié le dimanche 12 avril 2020
Mis à jour le lundi 13 avril 2020

Prisée pour sa fonctionnalité et son esthétique indéniable, les baies vitrées équipent les maisons modernes ou en rénovation. Ce type d’ouverture rempli de vitrage permet un gain optimum de luminosité. Si la RT 2012 fixe une surface minimale pour le vitrage, elle n’impose pas le matériau pour sa confection. PVC, Aluminium ou bois, chacun de ces matériaux ont leurs spécificités que vous retrouverez dans cet article.

 

Le choix du matériau

 

Aluminium, PVC ou bois…, ces matériaux présentent des caractéristiques bien différentes. Selon votre goût ou votre budget, l’un d’entre eux peut convenir à la confection de vos baies vitrées

 

1. L’ALUMINIUM : très prisé pour sa qualité

 

Très répandu sur le marché, l’aluminium est un matériau rigide. Grâce à cette caractéristique, il permet la confection de montants plus fins et d’offrir donc une surface vitrée plus grande. Toutefois, étant conducteur du froid et de la chaleur, il n’offre pas une bonne isolation thermique. Pour pallier ce défaut, on utilise le plus souvent des modèles dotés de rupture de pont thermique. Se déclinant en un large choix de styles et de coloris, l’aluminium va certainement mettre en valeur l’architecture de votre maison. De plus, avec les baies vitrées en alu, on ne risque pas d’avoir la rouille. L’entretien devient alors facile.

 

Baie en ALUMINIUM

 

 

2. LE PVC : le moins cher

 

Contrairement à l’aluminium, le PVC est un matériau souple et assez épais. Il est difficile de l’utiliser pour confectionner une structure de grandes dimensions. On le préfère donc pour la construction de fenêtres plutôt que des baies vitrées car il peut se déformer avec le temps. En revanche, le PVC se présente comme étant un bon isolant thermique et phonique. Large choix de coloris, prix accessible, facilité d’entretien…, tels sont les avantages avec le PVC.

 

 

3. LE BOIS : le plus écologique

 

En plus de sa robustesse, le bois est également un bon isolant acoustique et thermique. De nombreuses essences sont proposées et cela permet d’avoir un large choix de coloris et de finitions. Cependant, pour assurer sa durabilité, un entretien régulier est nécessaire. Par exemple, l’application d’une lasure au moins une fois dans l’année s’avère efficace. Dans la construction d’une baie vitrée, on peut combiner le bois avec l’aluminium pour donner une touche de modernité à la structure.

 

 

3 choix pour le mode d’ouverture

 

A part le choix du matériau, celui de l’ouverture de vos baies vitrées est aussi déterminant. Vous avez le choix entre trois systèmes : ouverture coulissante simple, ouverture coulissante à galandage et ouverture battante ou ouvrante. A part ces options, il existe également des baies vitrées fixes. Mais, généralement, on utilise ce modèle dans les bureaux. Voici ce que vous devrez savoir avant de choisir.

 

1. Ouverture coulissante simple 

 

Dans ce système, les vantaux coulissent sur un rail et viennent se superposer en position ouverture. C’est le modèle le plus couramment utilisé. Généralement, on utilise deux vantaux mais ce nombre peut aller jusqu’à six selon la largeur d’ouverture désirée. Selon votre convenance, vous pouvez choisir le sens d’ouverture : à gauche ou à droite.

 

 

2. Ouverture coulissante à galandage 

 

Dans cette option, les vantaux coulissent également sur un rail et viennent se loger dans le mur quand on ouvre la baie. Vous disposez ainsi d’une largeur d’ouverture optimale et par conséquent, un gain d’espace non négligeable. Comparé à l’ouverture coulissante simple, l’entretien de ce modèle de baies est plus facile à réaliser.

 

 

3. Ouverture battante ou ouvrante

 

Dans ce système, la baie s’ouvre vers l’intérieur (ou l’extérieur) en pivotant autour d’un axe comme une porte ordinaire. A l’instar d’une baie coulissante à galandage, on gagne aussi en largeur d’ouverture. Ce qui permet un meilleur renouvellement de l’air à l’intérieur de la pièce. L’inconvénient avec cette option est que la baie a besoin d’un espace de débattement important pour ne pas gêner son ouverture.

 

 

Comment choisir le type de vitrage

 

La RT 2012 (Règlement thermique) recommande une surface minimale pour le vitrage des maisons neuves ou en rénovation.La valeur préconisée est alors de 1/6e de la surface habitable pour favoriser l’éclairage naturel. Il est également prouvé qu’en hiver, le vitrage permet un apport de chaleur qui peut vous aider à réduire l’utilisation d’appareil de chauffage.Pour cela et selon vos besoins, le double vitrage et le triple vitrage s’avèrent les meilleures options aujourd’hui. A part ces techniques, vous pouvez ajouter des traitements supplémentaires comme le vitrage anti effraction.

 

1. Le double vitrage 

 

Généralement, c’est la technique la plus utilisée pour les maisons neuves ou en rénovation. Il s’obtient en associant deux verres entre lesquelles on insère une fine couche d’air  ou de gaz. Pour la réalisation, vous pouvez choisir entre plusieurs modèles. Cependant, le double vitrage 4/16/4 est le plus utilisé. Il s’agit ici d’associer deux verres de 4 mm chacun et séparés par une couche d’air ou de gaz de 16 mm. Selon vos besoins, vous pouvez choisir d’autres versions comme le 4/12/4 ou le 4/20/4.

 

 

Le recours au double vitrage conviendra si votre appartement se trouve en bordure d’une route pour renforcer l’isolation phonique. La technique consiste à superposer deux vitres asymétriques, c’est-à-dire d’épaisseurs différentes. Pour diminuer les nuisances sonores, la vitre la plus épaisse est placée du côté extérieur. Cela permet également de retarder les effractions.

 

2. Le triple vitrage

 

Le triple vitrage consiste à superposer trois vitres intercalées par une couche d’air ou de gaz. Le système est efficace pour empêcher le froid d’entrer à l’intérieur. Toutefois, en raison de son épaisseur, ce modèle limite l’apport solaire. Ainsi, le système est plutôt utilisé pour équiper les baies situées sur la façade nord de la maison. En plus et en raison de son poids, les montants doivent être confectionnés avec du matériau solide.

 

baies triple vitrage

 

H2 : Tableau comparatif

 

MATERIAUPVCALUBOIS
PERFORMANCE 

–   Très bon isolant thermique et acoustique

–   Très bonne résistance aux UV et à la pluie

–   Ne jaunit pas et ne se décolore pas

–   Peu de condensation

 

 

–  Bon conducteur du froid et de la chaleur

–  Pour améliorer l’isolation, on utilise des dispositifs de rupture de ponts thermiques

–  Durée de vie : plusieurs dizaines d’années

–  Très bonne résistance aux intempéries et ne rouille pas

–  Excellente étanchéité

 

 

–   Très bon isolant (thermique et acoustique)

–   Matériau durable et stable grâce aux traitements fongicides, hydrofuges et insecticides auxquels il est soumis

 

 

ESTHETIQUE–   Existe en plusieurs coloris

–   Adapté à plusieurs types d’ouvertures

 

–  Très esthétique

–  Offre une plus grande surface de vitrage

–  Convient pour les baies coulissantes de grande taille

–  Existe en plusieurs coloris et styles

 

 

–   Elégant et chaleureux

–   Facile à peindre avec toutes les teintes

 

ENTRETIEN–   Pas d’entretien 

–  Aucun entretien

–  Une éponge humide et du savon suffisent pour le faire briller

 

 

–   Sans entretien sauf nécessité de repeindre tous les 10 ans

 

AUTRES–   Délai de fabrication et de pose très court 

–   Délai de fabrication plus long que le PVC : 2 mois environ

 

 

–   Délai de fabrication plus long que le PVC : 2 mois environ

 

PRIX 

–   Moins cher que les autres matériaux

–   600 à 1200 €

 

 

–   Plus cher que le PVC, mais moins cher que le bois

–   1 000 à 1 500 €

 

–   900 à 2 000 €

Write your review to the store

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *