fbpx

Cybercriminalité : tout savoir sur ce phénomène devenu mondial

Cybercriminalité | eBoons
Par Florent Boon
Publié le lundi 8 juin 2015
Mis à jour le jeudi 3 janvier 2019

« La cybercriminalité est un phénomène mondial. En 2015, les Etats-Unis et la Chine sont les plus grands émetteurs d’attaques on line. La haute technologie, les services publics, les services financiers et les sites e-commerce sont les secteurs les plus touchés. Pendant ces 6 semaines de soldes, les cybercriminels en profiteront certainement pour sévir. Phishing, botnet, DdoS… les internautes et les boutiques en ligne font face à diverses cyberattaques de plus en plus sophistiquées… »

Les soldes, période propice aux achats en ligne, font la joie des cybercriminels. En général, la haute technologie, les services publics et les services financiers sont leurs principales victimes. Toutefois, les sites e-commerce y passent également. Les pirates informatiques sévissent en permanence pour « piquer » les informations personnelles des internautes (mots de passe, coordonnées bancaires …).

 

Qui sont les principales sources de cyberattaques dans le monde ?

 

En janvier 2015, les Etats-Unis se positionnent à la première place avec 7 218 795 attaques en cours, juste devant la Chine avec 5 151 994. La Russie complète le podium avec 5 049 609 attaques en cours. L’Allemagne (1 689 178) occupe la quatrième place suivie par Hong Kong (845 954), la France (779 623), le Canada (259 256), le Royaume-Uni (237 392) et l’Inde (220 652). La Suisse est à la dixième place avec 195 358 attaques en cours devant l’Ukraine (194 849), l’Australie (149 302), les Pays-Bas (148 690), la Roumanie (144 767) et le Brésil (137 518).

 

Cyberattaques monde | eBoons

 

Cybercriminalité : les 4 attaques les plus fréquentes

 

La cybercriminalité prend diverses formes et peut se produire à tout moment. Les cybercriminels privilégient un certain nombre de méthodes comme le phishing, le botnet, le DDoS ou encore les malwares.

 

1. Le phishing, pour usurper les données personnelles des internautes

 

Le phishing est une technique utilisée par les cybercriminels pour obtenir les informations personnelles (généralement bancaires) des internautes. Présent aux quatre coins du globe, le phishing touche en particulier les Etats-Unis, l’Allemagne et le Royaume-Uni. La France, quant à elle, occupe la neuvième place du classement des Etats les plus touchés par le phishing.

 

Phishing | eBoons

 

2. Le botnet, un réseau d’ordinateurs contrôlés à distance par les pirates informatiques

 

Le botnet désigne un groupe d’ordinateurs infectés par des virus et contrôlés par des pirates à distance. Ce réseau de machines est utilisé pour des usages malveillants, notamment l’envoi de spam ou de virus informatiques. Cette technique est également très répandue et elle a comme objectif de voler des informations sensibles. Là encore, les principales victimes sont les pays riches.

 

Botnet | eBoons

 

3. Le DDos, une attaque beaucoup plus difficile à arrêter

 

Le DDoS (Distributed Denial of Service) ou déni de service distribué est une méthode très évoluée visant à rendre un service indisponible ou inaccessible. A cet égard, les pirates répartissent des bonnets sur différentes machines basées à travers le monde pour rendre les attaques plus difficiles à arrêter.

 

DDos | eBoons

 

4. Le malware, un grand risque pour vos fichiers informatiques

 

Le malware est un logiciel malveillant développé spécialement pour nuire à un système informatique. Il pourra s’agir d’un virus qui va infecter les fichiers de votre ordinateur. Les codes malicieux sont répandus dans la majorité des pays. Il y a toutefois une différence de 5 % de moins entre les Etats-Unis et la Roumanie.

 

Malware | eBoons

 

Au cœur d’un Far West cybernétique

 

Troisième pourvoyeur de cyberattaques au monde et terre d’asile d’Edward Snowden (le célèbre informaticien américain), la Russie abrite les meilleurs experts informatiques. Ils élaborent la majorité des technologies de hacking puis les revendent à des pays tiers. Quant aux Chinois, ils sont plutôt habiles dans l’univers du piratage des plateformes de jeu en ligne. Les Brésiliens, eux, s’attaquent aux sites « d’on-line banking ». Les Thaïlandais et les Chinois utilisent, quant à eux, des logiciels espions qu’ils achètent intégralement ou louent à la semaine.

 

Far West cybernétique | eBoons


Write your review to the store

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *